Uncategorized

str 570 CHATELINEAU ….polska imprzeza…les Polonais de Charleroi

CHATELINEAU PolskaImpreza.jpg

ROMA OCT 2014 2 032.JPG

ROMA OCT 2014 2 029.JPG

ROMA OCT 2014 2 028.JPG

 

ROMA OCT 2014 2 079.JPG

ROMA OCT 2014 2 044.JPG

Normal
0

21

false
false
false

FR-BE
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

 

Nous étions quelques uns de Charleroi et du Centre à la fête organisée à Chatelieau.

ROMA OCT 2014 2 016.JPG

ROMA OCT 2014 2 015.JPG

ROMA OCT 2014 2 059.JPG

ROMA OCT 2014 2 084.JPG

Nous nous sommes retrouvés là sans concertation après une réflexion commune sans doute, sur la nécessité de rencontrer les « Nouveaux Polonais »

 

Une première fête pour réunir les Polonais de la région. Pourquoi -pas s’y présenter aussi, nous les Polonais issus des émigrations plus anciennes.

On a ainsi rencontré beaucoup de jeunes Polonais, parfois en familles, issus de l’émigration actuelle.

 Ce sont les  Polonais utilisés aujourd’hui, dans tous les secteurs économiques . Ils sont très très nombreux dans le Centre, dans le Pays de Charleroi, enfin partout. Mais, sans contact entre eux et sans contact avec les cercles polonais anciens ; au courant de rien en ce qui concerne la vie des anciennes associations historiques.Comme les Nouveaux polonais de Bruxelles ou d’Anvers.

Une petite minorité va chez les Oblats de Marie Immaculée,  à la messe du dimanche à la rue de Montigny ou à Ressaix au Centre Kolbe  où ,on se garde bien évidemment comme depuis toujours ,de les informer sur la vie de la Polonia sinon de les dissuader d’aller ailleurs. Les réseaux sociaux actuellement permettent malgré cela une communication élargie et de toucher  toute la masse de Polonais.

Comme rien encore ne les rassemble , ne les associe, ne les regroupe pour le moment ,voilà qu’une initiative permet un premier regroupement, et ,beaucoup ont participé à cette première rencontre que nous ne voulions pas manquer .

Sur place, nous avons vite compris qu’il s’agissait d’une initiative tout à fait privée bien loin d’une association en formation que nous pensions découvrir pour mieux la connaître . Le genre de fête polonaise ,entreprise privée, comme à Bruxelles et à Anvers où elles sont très régulières .

La soirée a été bien agréable, dansante, sur de la musique polonaise très actuelle à laquelle nous essayons de nous habituer. Oui, c’est bien difficile pour nous, de Charleroi à Tertre, qui n’aimons et ne voulons que la musique de Jules Dominianczyk.

Nous avons débattu sur ce sujet, longuement, lors de notre dernière réunion en septembre ,à Chapelle, pour décider pourtant ,de continuer à être comme nous sommes depuis hier jusqu’aujourd’hui, à défendre le passé ,notre histoire bien spéciale, avec notre musique « Kubiak » devenue « Jules », nos obereks et nos polkas et ,cependant aller au devant des nouveaux arrivés et partager.

La soirée à Chatelineau c’est un peu cela. Ce fut sympathique, animé parfois, avec plein de rencontres et de prises de contact. On a fait des pas vers cette communauté en formation, à Chatelineau cette fois, à Saint Nicolas lez Liège ,aux fêtes de Comblain, à Bruxelles d’autres fois cette année.

Nous les anciens de Charleroi, nous les anciens du Centre, nous savons que ce sont ces jeunes rencontrés qui sont l’avenir de la Polonia.

Bien oui, l’avenir de la Polonia, c’est bien évidemment des Polonais… et non les courbettes au sein des historiques amitiés belgo-polonaises.

Pas de Polonais, pas de Polonia.

Une opinion difficilement concevable, non comprise,  par certains qui s’accrochent, toujours  à développer, à courir encore après des relations belgo-polonaises,… après près de 100 ans de présence ici. Des amis sincères, cela se fait naturellement et avec plaisir. Il y en a avec nous,beaucoup de vrais amis des Polonais  et il y en aura toujours avec nous .

Oui, c’est bien parmi les nouveaux Polonais que l’on trouvera les nouveaux participants à nos groupements polonais, les futurs créateurs de groupes polonais , les futurs dirigeants des futures associations polonaises.

Et nous si on ne les côtoie pas, on restera à les regarder passer, nous  au bord du trottoir jusqu’à notre extinction.

ROMA OCT 2014 2 021.JPG

ROMA OCT 2014 2 066.JPG

ROMA OCT 2014 2 086.JPG

ROMA OCT 2014 2 088.JPG

ROMA OCT 2014 2 087.JPG

Bon, bien, en fait on y est allé pour s’amuser et on s’y est vraiment bien amusé